MEX - Voyager au Mexique

Voyager au Mexique

Vols internationaux

Comment vous rendre au Mexique ?

Presque toutes les compagnies aériennes internationales y sont présentes. Toutes les coordonnées de ces différentes compagnies sont disponibles sur internet.

Depuis la France, on vous recommande le vol direct par Air France (Paris - Mexico) qui dure 9 heures. Les prix varient selon la saison mais il faut compter en moyenne dans les 700-800 euros par personne. Sinon vous pouvez voyager via Madrid par Iberia ou Amsterdam via KLM, le voyage étant un peu plus long mais plus économique à certaines périodes.


Le Mexique est le 7ème pays touristique au monde et une terre propice aux affaires, les connections aériennes sont donc très nombreuses depuis l’Europe, l’Amérique du Nord ainsi que depuis tous les pays d’Amérique du Sud.

Il existe des vols directs depuis la Belgique ou la Suisse, les tarifs pratiqués sont cependant comparables à ceux de la France.

Depuis le Canada, il existe de nombreuses compagnies se rendant en terres aztèques : aeromexico, air canada. Il est également possible de transiter par les États-Unis.

Il est également possible de vous rendre à Cancun qui possède un des nombreux aéroports internationaux du Mexique. Les vols sont souvent moins chers que pour Mexico car la destination est plus prisée.

Ceci étant dit, nous vous invitons également à rechercher vos vols sur la toile, les prix défient vraiment toute la concurrence. Voici quelques sites :

www.voyages-sncf.com
www.expedia.com
www.anyway.com
www.lastminute.fr
www.opodo.fr
www.easyvoyages.com

Pour plus d’informations sur les vols internationaux à destination du Mexique, consultez notre site internet ou encore des comparateurs de prix comme Alibabuy ou Easy vols qui vous permettront de comparer les prix sur des centaines de sites de compagnies aériennes

Si vous arrivez sur Cancun, les compagnies charters Corsair (vols directs depuis Paris), XL airways (directs également) ou Air Europa (via Madrid) sont les mieux placés en terme de prix et de confort de vol.

La compagnie Jet Air Fly offre des prix défiant toute concurrence au départ de Bruxelles.
Exemple : Bruxelles – Cancun aller et retour : 400 euros en basse saison.
Même si vous habitez Paris ou que vous n’êtes pas pressé, des liaisons existent en TGV ou Thalys (environ 30 €uros/ pers.) …pensez-y.

Si vous arrivez sur Mexico, les compagnies Continental Airlines et Iberia sont les mieux placés en terme de prix. Si vous souhaitez un vol direct, il vous faudra voler sur Aeromexico ou Air France.

Vols nationaux

Les lignes intérieures au Mexique sont principalement assurées par Aeromexico, Mexicana et Aviacsa. Il existe bien d’autres compagnies.

Autocar/Bus

C’est le transport public le meilleur et le plus économique pour circuler à travers le Mexique.

Train

Principalement utilisé pour le transport du fret, le réseau est obsolète et désorganisé (non-respect des horaires, confort spartiate excepté en première classe).

A Mexico, le plus simple pour se déplacer est de combiner métro et pesero (microbus) :

- les peseros sont de petits bus vert et blanc qui dévalent les grandes artères ; on en trouve des dizaines aux stations de métro ; pas d’arrêt fixe : pour descendre, appuyer sur la sonnette au dessus de la porte arrière. Une pancarte sur le pare-brise indique les points de départ et d’arrivée et les principaux points de passage (exemple : Reforma-Auditorio pour aller au Musée d’Anthropologie, Hidalgo-Coyoacan pour aller à Coyoacan) ; il vous en coûtera 2,5 pesos pour un trajet de moins de 5 kms, 3 pesos de 5 à 12 kms et 4 pesos au delà.

- le métro : un réseau de 160 kms, une dizaine de lignes repérables à leur couleur ; sur les plans dans les trains, les stations sont représentées sous forme de pictogrammes. Certaines voitures sont réservées prioritairement aux femmes et aux enfants. Certaines stations valent le détour : maquettes du centre-ville à la station Zocalo, petite pyramide aztèque à Pino Suarez, reproduction de pièces archéologiques à Bellas Artes, expos d’art contemporain à Copilzo, ...

Exemple de trajet métro/pesero : pour aller du centre-ville à Coyoacan, prendre la ligne 2 jusqu’à General Anaya puis un pesero jusqu’à Coyoacan.

Exemple de trajet métro : pour aller du centre-ville à Xochimilco, prendre la ligne 2 jusqu’à son terminus (Taxquerra) puis le Tren Ligero.

Outre métro et pesero, il y a bien sûr les taxis (petites coccinelles vert et blanc), les radios-taxis (sitios) plus chers mais plus fiables et les berlines tourismo à compteur masqué près des hôtels.
 

Voiture

Voyager en voiture à son propre rythme est le moyen de plus pratique et le plus souple pour découvrir le Mexique, à l’exception de la capitale. Le permis de conduire français est reconnu ; en revanche, il est impératif de contracter une assurance mexicaine.

Connaître les distances entre les villes mexicaines sur trace-sc.com

Une voiture de location de petite catégorie revient à 65 € / jour en km illimité et un plein d’essence entre 150 et 200 pesos.

Attention aux topes (dos d’ânes) : il y en a un peu partout et en particulier aux entrées-sorties de villages ; si vous n’y prenez pas garde vous risquez d’y laisser vos amortisseurs (voire pire) !!! Les "cuotas" (routes payantes ; même prix qu’en France) sont en très bon état, les "libres" (routes gratuites) sont parfois en très mauvais état.

Hôtels

Il existe une quantité impressionnante d’hôtels pour votre séjour au Mexique et si vous souhaitez vous offrir des vacances au soleil, le pays s’y prête parfaitement.

Le niveau de prestation hôtelière des grands hôtels de tourisme est excellent. Le service est efficace, l’accueil du personnel chaleureux et le niveau de confort des hôtels très bon.
Les hôtels sont généralement suréquipés en matières d’infrastructures de loisirs : piscine lagon, centre de remise en forme, tennis, sports nautiques non motorisés (planche à voile, kayak, voile, pedalo…). Cette gratuité est rattachée à la formule all inclusive très présente qui comprend en plus des repas et boissons, l’ensemble des activités sportives, excepté les activités nautiques motorisées (ski nautique, jet ski, parachute ascensionnel...).

Les hôtels proposent généralement une animation soutenue en journée et en soirée avec une discothèque. Néanmoins, il s’agit pour la plupart d’une animation internationale et non d’une animation exclusivement francophone. Attention : lorsque l’hôtel propose un club enfant, le personnel chargé de l’encadrement n’est que très rarement francophone.