Home > Brésil > Costa Verde > Paraty

Paraty

Église de Paraty Baie des pêcheurs à Paraty Cascade de Paraty Tour en bateau à Paraty Baie des pêcheurs à Paraty Rues de Paraty Bateau de pêcheurs à Paraty Centre historique de Paraty

Au début du XVIIIe siècle, les Bandeirantes, aventuriers métis (mère indienne, père portugais), découvrirent de fabuleux gisements d’or et de diamants dans le Minas Gerais, à quelques centaines de kilomètres de Paraty, au cœur d’un territoire encore vierge. On traça alors à travers les montagnes recouvertes d’une épaisse forêt tropicale le chemin le plus direct depuis les mines jusqu’à la côte. Cette route de l’or, dont les pavés sont aujourd’hui remis au jour, déboucha dans un site parsemé de baies et de criques, abri naturel qui n’était jusque-là connu que des pirates à l’affût de navires marchands : Paraty. Le port s’agrandit rapidement, sous l’impulsion de l’important trafic. Les bateaux arrivant d’Afrique, chargés d’esclaves et de produits manufacturés, repartaient vers le Portugal chargés de quantités d’or et de diamants acheminés jusqu’à la côte par d’interminables convois de mules. Cette prospérité dura jusqu’à ce qu’une nouvelle route, plus directe, ne chamboule le destin de Paraty en faisant d’un autre bourg côtier le centre de ce commerce triangulaire : Rio de Janeiro. Un revers de l’histoire qui provoqua l’effondrement brutal et le quasi abandon de Paraty, mais permit néanmoins à la ville de préserver ses trésors pour parvenir intacte jusqu’à nous. En flânant au long des étroites ruelles aux pavés polis, on découvre l’un des plus beaux héritages coloniaux du Brésil, classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Les demeures parfaitement rénovées et les quatre magnifiques églises baroques de la ville témoignent des fastes que connut Paraty aux siècles passés, et l’ensemble de petites maisons basses et de sobrados (maisons bourgeoises) du centre-ville (interdit aux automobiles) dégage un charme empreint de nostalgie. Aujourd’hui Paraty la moderne vibre toute l’année d’une riche vie culturelle : festival international du livre, fête de la pinga, multiples expositions et concerts… Le voyageur bien renseigné trouvera sans doute son bonheur, même s’il ne passe ici que quelques jours.